2ième partie - Gracieuseté de Didier Müller

Page précédente | Vivre sans stress | Ça continue...
Les cracks de l'Internet | A qui appartient le zèbre ? | Qui est l'assassin ?
Un conte indien | Le bonheur | Un sourire | In Memoriam
Fiche généalogique : Raymond dit Toulouse
Le fan club de Michel Thomas (cartophilie)



J'avoue que je n'aurais pas dû faire demi tour sur l'autoroute avec ma caravane mais j'avais oublié ma femme à la station service!

Je suis tombée enceinte après votre passage chez moi et de ce fait je voudrais vous poser une question au sujet de mon assurance vie.

J'avoue que j'ai traversé le carrefour sans regarder s'il venait quelqu'un, mais j'étais passé à ce même carrefour moins d'une heure auparavant et il n'y avait personne.

Je suivais une voiture quand celle-ci s'est arrêtée à un feu rouge à ma grande surprise.

Voulez vous me dire le prix de l'assurance si j'achetais une voiture alors que je n'ai pas le permis de conduire.

Je vous signale que j'ai été écrasé ce matin par un chauffard en état d'ébriété.

Je me suis foulé le poignet en sucrant les fraises.

Je n'ai guère eu le temps de voir le piéton car il a immédiatement disparu sous la voiture.

Je courais dans le couloir quand la porte vitrée est venue à ma rencontre et nous nous heurtames.

Je vais prêter ma voiture à quelqu'un qui ne sait pas trop s'en servir, mais avant pouvez-vous me confirmer que vous paierez les pots cassés pour les accidents qu'il ne manquera pas de provoquer ?

J'ai été heurté de plein fouet par un poteau électrique.

A la place de l'ancien carrefour, ils ont fait un virage tout rond avec priorité à gauche, alors forcément, je ne m'y attendais pas et j'ai perdu le contrôle.

Puisque vous me demandez quelles sont les conséquences de l'accident je vous dirais que pour le moment, mon mari est mort.

J'ai été blessé pendant mes vacances et comme j'ai dû rester au lit, je n'ai donc pas pu profiter de mes jours de repos.

Etant un peu dur d'oreille, je n'ai pas vu le cycliste arriver.

J'étais en vacances quand la fuite s'est produite dans la salle de bains du voisin du dessus. Alors le voisin du dessous a cru que l'eau venait de chez moi, mais le voisin du dessus a alerté le voisin d'à coté qui est le frère du voisin du dessous pour lui dire que l'eau ne venait pas de chez moi mais du voisin du dessus.

Dans un virage à gravillons mon derrière a chassé dans une bouche de pompier.

J'étais bien à droite et en me croisant, l'adversaire qui prenait son virage complètement à gauche m'a heuté et maintenant il profite de ce que j'avais bu pour me donner tous les torts. Honnêtement est-ce qu'il vaut mieux être saoul à droite ou chauffard à gauche? Il faut tout de même raisonner...

Je suivais la voiture qui me précédait qui après que je l'ai dépassé m'a suivie. C'est alors, qu'elle m'a choqué en plein derrière et m'a forcé par la choquer mais aussi le derrière de celle qui était devant.

Je ne vois pas pourquoi je suis amputé de toute responsabilité puisque l'autre ne savait pas conduire non plus.

Je suis entré en collision avec un brave homme dont les moyens intellectuels m'ont paru terriblement limités. J'ai donc eu la chance de parvenir à lui faire signer un constat qui m'est particulièrement favorable. Je pense que vous m'en saurez gré.

Messieurs, je tiens à vous préciser que la blessée Mlle Dulongue est bien ma femme, mais pour ce qui est de sa panne corporelle je ne donnerais aucune suite. Je ne prends donc interêt qu'en ce qui concerne la réparation de ma voiture que j'ai besoin journellement.

Un carrefour j'ai ralenti et j'ai laissé passer absolument toutes les voitures venant de ma droite que d'ailleurs il n'y en avait pas, alors j'ai avancé et j'ai été heurté par une 4L qui venait justement de ma droite par un moyen que j'ignore, j'ai heureusement freiné et c'est alors que le choc s'est montré sans réticence.

Excusez pour la gribouille de ma déclaration, mon crayon marchait pas j'ai plus de stylobille car n'est-ce pas quand on part on ne pense jamais avoir un accident sans ça on prendrait ce qu'il faut.

Je ne m'explique pas la brutale parution de ce cycliste sur ma droite; faites donc le nécessaire pour éclaircir ma situation.

Je vous écris comme suite à votre lettre qui m'est survenu hier, consistant mon accident. Vous dites que je suis responsable pour la priorité, mais j'ai lu les lois et voilà ce qui en dérive: "Quand il y a un croisement entre deux routes dont l'une ne traverse pas l'autre, celle que est la plus petite doit s'arrêter la première". Donc il n'y a pas de priorité qui tienne. C'est la loi qui est la plus forte. Vous seriez bien aimable de réviser vos conclusions pour me remettre dans mon bon droit lequel je me trouve déjà par ailleurs.

Je me trouvais en 2e vitesse quand ma voiture fit un tête à queue en marche arrière tout droit dans le ravin que j'avais l'intention d'éviter cet accident malgré ce que vous dites je ne suis nullement responsable et souligner que je ne suis pas sans ignorer parfaitement le code de la route.

Depuis que je m'ai rencontré au carrefour avec Mr X, j'ai attrapé un tormatiscq dans les cuisses intérieures, je peux vous dire que ca n'arrête pas.

Voulant virer j'ai comme il est d'usage empreinter l'axe médian pour sortir de la droite.

C'est trop facile de dire qu'il n'y a pas de preuve: vous n'avez qu'a en constituer, je vous paye pour cela.

Je peut pas vous envoyer la facture acquittée pour la réparation de ma Renault parce que la voiture personne y veut plus y toucher sous peine que ca ne tient plus. J'en ai fait illusion à l'expert qui l'a aussitot réduite en épave.

La Citroën avait priorité c'est un fait, mais je ne l'ai pas vue, d'ailleurs à la façon qu'il conduisait on voyait bien que la priorité il savait pas ce que c'était la preuve que si ca aurait été le contraire (une auto qu'aurait venu par la gauche) il emboutissait pareil. Donc il n'y a pas de motif à s'arrêter à cette question de priorité à laquelle vous donnez tant d'importance.

Je suis entré dans la terrasse d'un café avec ma 2CV, comme il y avait beaucoup de choses j'en ai cassé beaucoup aussi. Il y avait personne ça fait toujours ça de moins (voir la liste à peu près):
- 3 tables (pas tellement bien)
- des chaises (en mauvais état)
- un tonneau peint en rouge dans quoi il y avait un genre d'arbuste (le tonneau est pas récuperable, mais l'arbuste si)
- il y avait aussi un peu de verrerie mais des bouteilles il y en avait pas sans ça c'était pire. Le restant que j'ai eu en dommanger c'est pas au café, c'est la grille d'un jardin public qui est à la commune, c'est comme le blanc et le feu rouge...
- il y avait un chien aussi mais il s'est sauvé aussi vite et on ne sait pas à qui c'est, ça pas arrangé ma 2CV non plus et elle est pas finie de payer.

PS: ma femme a été commotionnée et aura surement des cicatrices à la figure mais c'est rien le docteur y a mis des infectants.

J'ai signé le constat mais ça ne conte pas j'avais pas mes lunettes et j'ai rien vu de ce qui était dedans.

En déplorant énergiquement je vous salue avec dévouement.

L'Evènement du Jeudi



URL = http://www.gilray.ca/perles_de_lassurance_2.html

Page précédente | Vivre sans stress | Ça continue...
Les cracks de l'Internet | A qui appartient le zèbre ? | Qui est l'assassin ?
Un conte indien | Le bonheur | Un sourire | In Memoriam
Fiche généalogique : Raymond dit Toulouse
Le fan club de Michel Thomas (cartophilie)