Gérard Raymond (1948 - 2010)

Photo: Photo Gerard RaymondQuelques notes biographiques

Après avoir passé 10 ans à l'Institut canadien de statistiques (Statistique Canada), Gérard (BAA 1971 - HEC Montréal) a été consultant pendant 25 ans au Fonds monétaire international, principalement au Département des statistiques-STA. Ses principaux champs de compétence en statistiques macroéconomiques ont été les statistiques monétaires et financières, la balance des paiements et les finances publiques. Dans ses fonctions au FMI, il a conduit un grand nombre de missions d'assistance technique en statistiques, sur les normes de diffusion des données et de négociations de programme. Il a également acquis une grande expérience dans la préparation et l'enseignement de cours de statistiques, tant en français qu'en anglais.

Au moment de sa retraite, en novembre 2006, Gérard occupait le poste de Sous-chef de la Division de la norme spéciale de diffusion des données (NSDD) depuis 6 ans. Pendant cette période, il fut chef de missions sur les normes et codes au Botswana et en Biélorussie, sous-chef de mission sur les standards et codes au Canada, et chef de missions des coordinateurs de la NSDD de la région à Singapour, en Bulgarie et en Malaisie et des coordinateurs du système général de diffusion des données (SGDD) de la région en Afrique du Sud et en Thaïlande. Il fut aussi chef de mission en préparation de la souscription au NSDD en Biélorussie.

Il fut économiste principal dans les divisions des institutions financières à STA, de la région atlantique au Département des Amériques, et des données économiques des pays à STA. Il fut alors chef de missions d'assistance technique en Bosnie et de mission multi-sectorielle au Gabon et participa à plusieurs missions d'assistance technique en Arménie, Biélorussie, Comores, Soudan, Népal, et Surinam. Il a été coordinateur d'un cours sur l'utilisation des statistiques macroéconomiques à l'Institut de Vienne et chargé de cours de l'Institut du FMI sur les statistiques monétaires et bancaires. Il participa à une mission de négociation à Madagascar, une mission d'article IV au Bénin et à plusieurs missions de négociations et d'article IV au Surinam, Trinidad et Tobago, et Saint-Kitts et Nevis.

Auparavant, il avait été économiste à STA dans les divisions des données économiques des pays, des institutions financières, de la balance des paiements, et  des finances publiques. Il a alors effectué plusieurs missions d'assistance technique en statistiques monétaires et bancaires en Algérie, aux services centraux de la Banque des États de l'Afrique Centrale (BEAC), Mauritanie et Syrie; en statistiques de balance des paiements [services centraux de la Banque Centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), Bénin, Burundi, Cameroun, Haïti et Mauritanie] et en statistiques de finances publiques [Mali, Niger, Côte d'Ivoire, Togo et Maroc. Durant cette période, il a aussi préparé le matériel pour les premiers cours en français de l'Institut du FMI sur les statistiques de finances publiques et sur les statistiques monétaires et financières. Il a été chargé de cours sur les statistiques monétaires et financières à la BCEAO et la BEAC (1990), à un séminaire sur l'analyse financière en Algérie (1988), et sur les statistiques monétaires et bancaires et de la balance des paiements à l'Institut du FMI.

Avant d'entrer au FMI, il avait travaillé à Statistique Canada comme Chef de la Section des statistiques financières et de comptabilité nationale sur les administrations locales à la  Division des finances publiques, Chef de la Section des statistiques financières des administrations provinciales et des accords fédéraux-provinciaux à la Division des finances publiques, Chef de la Section de la recherche et développement à la Division des statistiques financières des entreprises et économiste à la Section des statistiques financières des administrations provinciales et des accords fédéraux-provinciaux à la Division des finances publiques.

Pendant ses études, on se souviendra également qu'il avait travaillé au «Spot» qui était situé sur la rue Champlain, à la «Fonderie» sur la rue St-Jacques à St-Jean, à la conserverie David Lord et qu'il avait aussi été enfant de choeur.



Page d'accueil | Facebook

Témoignage de son fils, Nicolas | Témoignage de Pierre Tremblay, un ami



Lise, Denis, Gilles, Thérèse, Gérard, Germain et Pierrette, ses frères et soeurs

Son père, sa mère et sa soeur Johanne

Una, son épouse, Nicolas, son fils, Mado et Pierre Tremblay, des amis
leurs enfants et leurs conjoints